Moustiques

Moustiques

Description & Mode de vie
Les insectes appelés moustiques ou encore maringouins, forment une famille d’insectes appelée Culicidae. Ils sont classés dans l’ordre des diptères. De par leur morphologie, ils sont reconnaissables grâce à leurs longues antennes fines, à leurs ailes pourvues d’écailles. Les femelles possédant de longues pièces buccales ressemblant à une trompe ferme et dure de type piqueur-suceur. À ce jour, malgré le nombre important des espèces inventoriées au niveau mondial, tous ne sont pas nuisibles à l’homme.

Dans les écosystèmes, le rôle du moustique est nécessaire au niveau bioindicateur, mais il est plus présent avant tout en épidémiologie humaine et animale où il est la source de graves problèmes sanitaires par ses piqûres. Il véhicule des agents pathogènes transmissibles à l’être humain, comme les zoonoses. Il est également vecteur d’autres agents pathogènes pour l’être humain, tels que le plasmodium filaire ou bien de nombreux arbovirus.

A cause de leur affection pour les milieux humides, les moustiques sont présents sur l’ensemble de la terre émergée du monde sauf en Antarctique, aussi bien dans les milieux forestiers, de savanes que urbains, dès lors qu’une surface d’eau douce stagnante ou saumâtre, si infime, fût-elle permanente ou temporaire, est disponible.

Reproduction
Les moustiques sont des insectes à 4 phases de développement: l’œuf, la larve (4 stades larvaires), la nymphe et l’adulte. Les trois premiers stades se passent exclusivement dans l’eau et, le dernier est aérien. La durée totale de ce développement, fortement influencé par la température, est d’environ 10 à 15 jours dans les zones tropicales du monde qui rassemblent les plus fortes densités d’espèces. En europe, où la présence de moustiques se fait de plus en plus remarquée, le cycle complet peut durer 21 à 22 jours en période printemps/été.

Premier stade larvaire Larve de culicinae
Second et troisième stade la nymphe
Quatrième stade l’adulte: Anatomie d’un Cules adulte Au stade adulte, leur taille varie selon les genres et espèces de 3 à 40 mm mais elle ne dépasse que très rarement les 10 mm, à l’exception des moustiques de la tribu des Toxorhynchitini.

Nuisances médicales
Vecteur biologique de maladies : l’une des espèces qui nous intéressent est le culicidae. Les Culicidae constituent le tout premier groupe d’insectes d’intérêt médical et vétérinaire dans le domaine de la transmission de maladies.

 

Chez l’animal:
Les moustiques sont avec les tiques les premiers vecteurs de maladies transmissibles entre animaux
(ex: Myxomatose) ou zoonotiques également transmissibles à l’Homme.

 

Chez l’Homme:
Le moustique est l’animal qui cause le plus de morts chez l’être humain (plusieurs millions de décès chaque année selon l’Organisatioin Mondiale de la Santé.

Selon cette source, les moustiques qui prélèvent du sang humain sont seulement les femelles. Elles agissent ainsi pour assurer le développement de leurs œufs.

Comment lutter contre le moustique?
Au-delà des mesures de protections individelles et des moustiquaires, des actions d’envergures sont confiées à des professionnels de l’hygiène et de la santé pour agir sur la prolifération de ce vecteur de maladies et de gènes diverses. BEN4D s’occupe de la gestion de votre espace par différentes actions.

– Luttes larvicides
– Larvicides chimiques à grande échelle
– La lutte non chimique à grande échelle
– Lutte par la destruction des gîtes domestiques et urbains
– Lutte au stade adulte
– Lutte par piégeage.